Quand le jazz est, quand le jazz est là…

La java s’en, la java s’en va… Il y a de l’orage dans l’air, il y a de l’eau dans le…. gaz entre le jazz et la java !

https://youtu.be/PM5Ohz4WaKA

Bon elle était plutôt facile celle-là, c’est vrai…

Mais quand j’ai découvert le java de Sacôtin j’ai tout de suite eu envie de chanter cette chanson !! Ce patron de sac week-end vient tout juste de sortir et j’ai littéralement craqué quand je l’ai vu. Et comme je change de boulot (« encore » me direz-vous), j’avais besoin d’un nouveau sac pour y ranger mes affaires de cours. Et oui ! Je retourne au lycée pour aider des élèves en situation de handicap à suivre leurs cours, vous connaissez sûrement les AVS (auxiliaire de vie scolaire), et bien j’en deviens une maintenant et je vais suivre 3 élèves. J’aimais beaucoup mon ancien travail, c’était bien payé mais j’avais la pression, une obligation de résultats et surtout j’enchaînais les contrats d’intérim tous les 15 jours. Au moins là, j’ai quelque chose de stable jusqu’au mois d’août prochain et comme j’ai de nouveau un peu de temps, j’envisage même de rouvrir La lune à coudre en auto-entreprise !

Voilà pour la partie blabla… Revenons à nos moutons…

Ce qui m’a plu en tout premier lieu avec ce java, ce sont ces deux poches cousues en biais et les attaches des côtés. Je voulais rester dans l’esprit du patron et utiliser le même simili que sur les photos de présentation mais malheureusement, le simili bleu était en rupture de stock…

Je suis donc allée à la mercerie de mon quartier et je suis tombée en amour sur un simili noir à points argentés que j’ai associé avec un simili bleu turquoise, j’aime beaucoup ce côté un peu rock que donne l’ensemble !!!

J’ai laissé l’autre côté neutre, je voulais y plaquer une grosse étoile noire mais finalement, il est très beau comme ça.

Le simili avait un rendu assez mou alors j’ai finalement rajouté un fond semi-rigide ainsi que des pieds de sac. Il va y avoir des cahiers alors il faut que ça tienne un minimum.

Par contre, j’ai vraiment galéré avec la couture des pattes sur le côté… La machine n’a rien voulu savoir et j’ai finalement cousu à la main… Aaaargh, j’ai horreur de ça, je trouve que ça ne fait pas net… Mais bon, en marchant vite, on y voit rien non ?

Pour la doublure, j’ai mis la main sur un coton aux formes géométriques parfait pour ce sac à la mercerie !!! Il est classe non ? Le patron propose de faire deux poches à l’intérieur, une à zip et une plaquée. Après quelques jours d’usage, je pense que je vais coudre une séparation sur la poche plaquée car elle baille dès qu’on y met quelque chose…

Et comme j’avais encore quelques belles chutes, j’ai cousu une trousse assortie avec la même doublure !

J’ai cousu la version small du sac. Parfait pour les cours ! Je peut même y glisser mon nécessaire de tricot pour mes heures de trous, ainsi que ma veste quand j’ai trop chaud ! J’adore ! Merci Véro pour ce patron ! Et la cerise sur le gâteau, il ne m’a pas coûté très cher, seulement 40€ !

 

4 commentaires

Il est vraiment splendide ce sac ! Les tissus, la couleur, les petites poches, tout a l’air très chouette et bien pratique !
J’espère que ton nouveau boulot te plait. Perso, je connais trèèèèèèès bien le métier d’AVS vu le nombre que j’ai dû fréquenter pour mes monstros (7 au total quand même à eux en 6 ans). Et je te trouve très courageuse parce que ce n’est pas un métier facile et qu’il est fort mal rémunéré en prime.

Ton sac est vraiment superbe ! Et alors, ton nouveau boulot te plait ?

Très chouette ce sac, et même en ne marchant pas vite on ne voit pas les couture à la main.
Ca a beau être la version small, il m’a l’air bien grand quand même.
Tu as l’air contente d’avoir changé de travail! Et petite curiosité, en tant qu’AVS tu prends des notes des cours que tu as besoin de cahiers?

Bravo, il est drôlement bien!

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...