Shawl in wonderland

Il était une fois, une jolie jeune fille, la douce Alice, qui se trouvait perdue le long d’un chemin de pavés de mousse et de jersey. Elle courrait frénétiquement après ce mystérieux lapin blanc qui était passé par là plus tôt, montre en main et visiblement très en retard…

Trop occupée à le suivre du regard pour ne pas le perdre, elle n’avait pas vu les volutes brillantes de dentelle bleue et jaune qui dansaient autour d’elle… Le chemin était étroit, ses bordures étaient constituées de jetés qui formaient des trous et d’où s’échappait une lueur lointaine.

Alice s’arrêta, ne sachant plus où aller et, curieuse, s’approcha un peu trop près du bord des jetés… En se penchant, elle glissa et tomba la tête la première dans la dentelle observée plus tôt. En glissant dans ce trou, elle se trouva tout à coup prise dans un tourbillon qui la faisait tomber inexorablement à une vitesse folle jusqu’à ce qu’elle finisse par ralentir comme par magie…

Alice tombait lentement désormais et elle pouvait ainsi observer de plus près le motif qui ressemblait trait pour trait à sa robe ! Mais, sa course se termina brusquement sur une bordure en picot, « aïe aïe aïe » cria-t-elle avant de se jeter sur un tas de rayures !!

Étonnée et encore engourdie, elle marcha longtemps… Longtemps… Longtemps… Et gravit les rayures une à une se disant que le lapin blanc était sûrement passé par là. En cherchant du regard celui qu’elle avait entre-aperçu plus tôt, elle finit par se rendre compte que quelqu’un l’observait…

Alice avait peur… Dans l’ombre elle pouvait apercevoir un visage qui lui souriait… Un visage qui ressemblait étrangement à un animal familier…

Lorsqu’il s’aperçut qu’Alice l’avait repéré, furtivement, l’animal cessa de sourire et s’enfonça plus profondément dans la forêt… Alice eut à peine le temps d’aperçevoir sa queue et comprit que c’était un chat qui la suivait… Étrange…

Qui peut bien être ce chat ? C’est à y perdre la tête !

Ce châle, au doux nom évocateur de ce conte de Disney ne se tricotant pas comme les autres méritait bien sa petite histoire non ?

Modèle et laines de Palaluna

C’est un châle très vaporeux et léger, parfait pour la mi-saison !

3 commentaires

Je crois bien que c’est le plus beau châle que j’ai jamais vu !
Bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Clair de lutin

Belle histoire pour un joli châle

Superbe ce châle ! Depuis le temps que je veux m’en faire un ! Bises et à bientôt !

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...